Spelinspektionen, la Commission des jeux en ligne en SuedeA quelques jours de l’entrée en vigueur de la nouvelle législation destinée à régir l’industrie suédoise des jeux d’argent en ligne, la Commission nationale en charge de la régulation du secteur des jeux en ligne suédois a octroyé 26 nouvelles licences, permettant à leurs nouveaux bénéficiaires de proposer leurs produits et services à partir du 1er janvier 2019. Ainsi, les casinos en ligne légaux en Suède pourront proposer leurs services aux joueurs suédois. C’est également le cas en Belgique, Italie, Espagne et bien d’autres pays européens.

57 licences déjà attribuées

Comme l’avait annoncé la responsable de la Lotteriinspektionen, la Commission des Jeux d’argent de Suède, lors d’une sortie médiatique en octobre dernier, l’institution a entamé le processus d’attribution des nouvelles licences en adéquation avec la nouvelle législation du secteur votée quelques mois plus tôt. La suite logique du processus a été l’attribution, mi-novembre, de 31 premières licences. Puis, il y a quelques jours, la Commission a accordé le précieux sésame à 26 nouvelles autres entités. Ce qui porte à 57 le nombre de détenteurs de licences qui pourront opérer en toute légalité sur le marché en ligne suédois à partir du 1er janvier 2019. Pour rappel, en octobre dernier, la Lotteriinspektionen avait déclaré avoir reçu une soixantaine de dossiers, dont ceux d’importants groupes comme Cherry AB, PAF, 888 Holdings ou encore le géant Betfair. Ces derniers ont, pour certains, obtenu plusieurs licence du législateur suédois. Toutes choses qui sont la promesse d’une industrie suédoise des jeux en ligne très attractive.

>>> La rédaction vous recommande : “Casino en ligne en Suède: un marché à haut potentiel

Fin des attributions de licences pour l’année

Avec ce cadeau de Noël par anticipation, la Lotteriinspektionen boucle son année 2018 en beauté. L’institution a en effet déclaré ne pas vouloir poursuivre, pour le compte de cette année, les études de dossiers restants. Il faudra donc attendre 2019 pour que de nouveaux opérateurs soient autorisés à proposer leurs jeux sur le marché suédois. La Commission a d’ailleurs démenti les rumeurs en rapport avec la possibilité que soient délivrées des licences provisoires aux opérateurs dont les dossiers sont encore à l’étude.

Prêts pour la nouvelle ère

En plus des attributions de licence, la Commission suédoise des jeux d’argent s’est également chargé de régler les derniers points avant l’entrée en vigueur de la nouvelle législation. Ces points concernent notamment un recours en justice introduit par la Svenska Fotbollförbundet, l’instance en charge du football suédois. Cette dernière avait en effet fait appel auprès du tribunal administratif de Linköping au sujet du contrôle des types de paris sportifs qui, selon les nouvelles dispositions régissant le secteur, seraient sous la houlette de l’institution. Après étude de la question, la Cour a rejeté la demande de structure aux commandes du football local. Autre dossier important : le registre national d’auto-exclusion. Sur ce point, la Commission a rendu publiques, l’ensemble de ses propositions détaillées. Elles sont accessibles sur le site de l’institution. Les différentes parties prenantes peuvent faire part de leurs commentaires et de leurs propositions jusqu’au 14 janvier 2019.