Les clubs de jeux parisiens pourtour aux jeux de tables

A l’heure actuelle, il y a environ 200 casinos terrestres dans tout l’hexagone. Néanmoins, on ne trouve aucun complexe du genre dans Paris intra-muros et dans toute la région Ile-de-France, on n’en dénombre qu’un seul et unique : le Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Sinon, il faut se rendre à plus de 100 km de la capitale au Grand Casino de Forges-les-Eaux ou encore au Casino Barrière de Deauville entre autres.

Rassurez-vous néanmoins, à Paris, on peut quand même se faire plaisir dans des salles de jeux. Ce sont des clubs qui permettent de miser son argent sur des tables de poker, de pontoon ou de punto banco par exemple.

Focus sur l’évolution de la réglementation des casinos en France

Avant de découvrir plus en détails le fonctionnement de ces fameux clubs de jeux, il est intéressant d’évoquer un peu l’histoire des casinos en France. Tout commence, au cours de l’année 1806, lorsque la première réglementation officielle est mise en place pour légaliser ce type d’établissement dans le pays. Cependant, Napoléon ne souhaite pas que les gens pauvres puissent dilapider leur argent sur des tables de jeu. Ainsi, il décide de limiter l’ouverture des casinos dans les seules villes thermales.

Il faut attendre plus d’un siècle, l’année 1907, pour que cela soit élargi aux stations balnéaires et climatiques. Les autorités ne voulant pas d’établissement de jeux autour de Paris, elles les interdissent carrément à moins de 100 km de la capitale, en 1920, le but recherché étant d’éviter les troubles à l’ordre public. Puis, la loi est assouplie en 1931, ce qui permet au Casino d’Enghien-les-Bains, ouvert en 1901, d’être à nouveau accessible au public.

La création des cercles de jeux après la seconde guerre mondiale

A la libération, les casinos sont toujours interdits dans la capitale. Le gouvernement français décide donc d’autoriser des établissements plus petits à Paris. Nous sommes en 1947, un décret permet dès lors d’ouvrir des cercles de jeux dans la capitale. C’est ainsi que vont peu à peu voir le jour l’Aviation Club de France ou encore le Cerle Wagram notamment.

Comme certaines familles de la mafia corse ont participé activement à la résistance contre l’occupant allemand, quelques-uns de ces nouveaux complexes de jeux leur sont attribués en guise de remerciement. Cela se fait sentir, à la fin des années 2000. En effet, plusieurs affaires de blanchiment en bande organisée et d’extorsion de fonds vont causer la fermeture pure et simple de 14 des 15 cercles existants.

Des clubs de jeux plus facile à contrôler

Devant une telle succession d’affaires, les autorités sont contraintes de réagir. C’est pourquoi un projet de loi voit le jour, au cours de l’année 2016, pour permettre la création des clubs de jeux. Inspirés du modèle anglais, ces complexes fonctionnent comme des sociétés commerciales. Cela permet d’obtenir une comptabilité plus facilement contrôlable comparée aux anciens cercles de jeux aujourd’hui interdits qui étaient des associations loi de 1901.

Cette nouvelle mesure ne devient effective que le 1er janvier 2018. Elle va permettre l’ouverture du premier club, le 26 avril 2018. En septembre 2020, la capitale française en dénombre 8 :

  • Paris Elysées Club (32-34 Rue Marbeuf, 75008 Paris),

  • Club JOA Royale (12 Rue Royale, 75008 Paris),

  • Club Berri (11 Rue de Berri, 75008 Paris),

  • Club Montmartre (84 Rue de Clichy, 75009 Paris),

  • Club Barrière (104 Avenue des Champs-Élysées, 75008 Paris ),

  • Impérial Club Paris (23 Avenue d’Ivry, 75013 Paris),

  • Club Circus Paris (37 Boulevard Murat, 75016 Paris),

  • Club Pierre Charron (62 Rue Pierre Charron, 75008 Paris).

Les jeux autorisés dans un club de jeux

Dans ce type d’établissement, on ne trouve cependant pas exactement les mêmes jeux que dans un casino classique. Ainsi, il est impossible de jouer aux machines à sous, au blackjack ou à la roulette par exemple.

Il faut ainsi se contenter de plusieurs versions de poker dans lesquelles on affronte un croupier ou d’autres joueurs. On peut aussi pratiquer le punto banco qui rappelle le baccarat ou encore le poker 21 (également appelé pontoon) proche du blackjack.

FAQ sur les clubs de jeux parisiens

Un club de jeux parisien a le droit de mettre à la disposition des joueurs des tables dédiées au poker, au punto banco et au pontoon.

Les clubs de jeux ont été autorisés à Paris à partir du 1er janvier 2018.

Le 26 avril 2018, le Paris Elysées Club a ouvert ses portes au public, devenant ainsi le premier club de jeux de Paris.